De juillet jusqu’à fin octobre, la messe du samedi soir (18h30) est à Ste Anne et celle du dimanche matin (10h30) à St Clair.

> L’édito du mois

Si tu veux, viens et suis-moi !

Cet été, j’ai entendu des chrétiens se plaindre d’une Église trop rigide, d’une éducation religieuse étroite, avec une morale imposée, faite de « Tu dois » et de « Il faut ». Ces gens, ont-ils tort ou raison ? Tout cela m’a bien fait réfléchir. Pour eux, la vie chrétienne est-elle un chemin de liberté ?

Par chance, on m’a donné un petit livre très stimulant qui aborde justement ce sujet, et dont je voudrais faire la promotion dans cet éditorial. Il nous mène à redire l’essentiel : le chrétien est un homme libre, qui n’est pas contraint d’obéir à des règles, mais appelé à choisir le bien, en suivant le Christ !

Ce livre porte ce titre surprenant « À Philémon », et en sous-titre « Réflexions sur la liberté chrétienne ». L’auteur est le Père Adrien Candiard, un frère dominicain du Caire, qui nous engage à réfléchir avec lui sur une lettre de Saint Paul, la plus courte et la moins connue, la Lettre à Philémon.

Pour vous donner envie de lire ce livre, je vous partage mes propres découvertes. Quelles découvertes ?

  • Découverte de Saint Paul, un apôtre bien plus intéressant et plus riche que les caricatures qu’on en donne. On l’accuse par exemple de n’être qu’un misogyne ! Ici, il appelle son ami Philémon à faire les bons choix pour suivre le Christ !
  • Découverte d’un visage de Dieu tellement différent de ce qu’on raconte le plus souvent. Pas un Dieu juge, qui serait le comptable sourcilleux de nos actes. Mais un Dieu de miséricorde. Chacun se sait aimé par lui et se sait aimable ! Son amour est premier, gratuit, débordant !
  • Certitude que nous pouvons choisir le Christ comme ami. Nous pouvons nouer avec lui un lien personnel. Nous pouvons imiter sa vie en nous engageant à sa suite, jusqu’à donner la nôtre comme lui.
  • Conviction que cette relation d’amour avec le Christ renouvelle notre amour des autres, nos frères. De façon inattendue, l’auteur, Adrien Candiard, réhabilite la vertu de chasteté : la chasteté, non comme pas une vertu réservée aux religieux et aux prêtres. Mais un chemin ouvert à tous, intégrant même positivement la dimension de la sexualité pour ceux dont c’est le choix de vie. Une chasteté à vivre librement, dans la relation aux autres, comme accueil et comme don. À vivre par tous, en couple, marié, ou seul, célibataire par choix ou par nécessité ...

Ne cherchez pas des recettes dans ce livre. Mais un élan pour mieux accueillir l’appel du Christ dans votre vie d’aujourd’hui. Que vous puissiez donner généreusement une réponse personnelle et libre à son invitation : « Si tu veux, viens et suis-moi ... Oui,si tu veux!»

Gilles Priou

> Agenda


Voir l'agenda

> Actualités récentes

Le KT, c’est parti !

Du CE1 au CM2, près de 70 enfants sont accueillis dans la maison paroissiale de Sainte Anne et au presbytère de Saint Clair, le mardi, mercredi, vendredi et samedi. Ces différents horaires sont le reflet de la disponibilité des catéchistes. Nous remercions les nombreux parents qui se sont mis en route pour les accompagner dans la transmission de la foi ! [...]

Cette année, je me documente !

Le diocèse met à disposition pour tous des livres, des revues, des DVD, des journaux… consultables et/ou empruntables avec une adhésion individuelle annuelle. Dans quels lieux ? À la médiathèque diocésaine – Maison Saint-Clair, 7 chemin de la Censive du Tertre 44300 Nantes , 02 49 62 22 22 – Catalogue en ligne : https://mediatheque.diocese44.fr [...]

Formons-nous !

Formation à la paroisse Comme chaque année, la paroisse propose une formation biblique diocésaine décentralisée. Cette année 2019-2020, nous approfondirons la Lettre aux Romains selon Saint Paul. Rythme : 8 rencontres entre octobre et mai, à l’aide d’un livret préparé par le diocèse. La première rencontre aura lieu le jeudi 10 octobre, de 18h à [...]

> Témoignages

Le rosaire en équipe, témoignage de Marie-Madeleine

« Une équipe du rosaire se retrouve chaque mois dans le quartier de Sainte Anne. Nous nous réunissons chez l’un ou l’autre des membres, si possible, pour méditer la Parole de Dieu et prier une dizaine de chapelets à l’aide du feuillet mensuel “Le Rosaire en équipe”. Nous partageons l’espérance de l’évangile, en compagnonnage avec [...]

Des nouvelles du Pérou

« À Gilles Priou, Je remercie Gilles de m’avoir remis un chèque de 1500 euros, produit des dons qu’il a reçu pour ses 50 ans de sacerdoce. Cette somme ira à la construction de notre église, qui est en chantier non terminé, dont vous pouvez voir l’état des lieux actuel sur la photo ci-après. Notre ancienne [...]

> Réponse à une question

Pourquoi instaurer un « Mois missionnaire extraordinaire » ?

En instaurant un « mois missionnaire extraordinaire » (MME), en octobre 2019, le pape François invite toute l’Église à vivre un renouveau et un élan missionnaire, comme l’a souhaité le concile Vatican II. L’action missionnaire est l’oeuvre de l’Église. Ainsi, les conférences épiscopales, les diocèses du monde et tous les mouvements participent de cette mission permanente. « Si une personne aime, elle établit tout de suite des relations. Elle téléphone, elle rencontre, elle écrit, elle a le désir de sortir. Tout ce qui se fait par amour crée une relation fondamentale. La nature missionnaire, si elle naît d’une foi qui aime, est relation » déclare le cardinal Filoni.

Le thème du mois missionnaire extraordinaire d’octobre 2019 est "Baptisés et envoyés : l’Église du Christ en mission dans le monde".

L’Église du Christ en mission est un appel pour tous les baptisés. Chaque baptisé, à son niveau, peut être missionnaire et instrument de la proposition que Dieu veut faire à l’Homme, grâce à son témoignage personnel, par la prière et par son offrande. Chaque baptisé est invité à redécouvrir sa vocation missionnaire dans la vie quotidienne et à tisser des liens avec d’autres chrétiens dans le monde.  Les mouvements et les communautés sont appelés à faire du mois d’octobre un mois extraordinaire, par le partage, la prière et l’offrande.

Source : https://www.opm-france.org