De mars jusqu’à fin juin, la messe du samedi soir (18h30) est à St Clair et celle du dimanche matin (10h30) à Ste Anne.

EXCEPTIONNEL EN JUIN, CHANGEMENT DE LIEU DE MESSE LES 15 ET 16 JUIN : La messe du dimanche 16 juin sera célébrée à Saint-Clair à 10h30 et celle du samedi soir à Ste-Anne à 18h30, en raison des « Buttineries de Sainte-Anne »

> L’édito du mois

Des signes d’espérance

Au matin de la Pentecôte

Les apôtres viennent de traverser des jours très agités, très difficiles. Ce matin de Pentecôte, ils subissent un nouvel assaut de l’orage. La tempête et la foudre s’abattent sur la maison où ils se sont réfugiés. Quel genre de tempête et quel genre de foudre ? Bien malin qui le dira ! Ils en sortent transformés, comme habités d’une flamme nouvelle. Ils quittent leur refuge et partent proclamer avec enthousiasme la Bonne Nouvelle de Pâques. Plus de repli, plus d’abattement, plus de peur. Ils vivent ce jour de Pentecôte comme la naissance de la toute jeune Église !

De nombreuses tempêtes

Nous sommes leurs héritiers ! Au cours des 20 siècles de son histoire, cette Église reste porteuse des promesses de la Vie Éternelle, mais est pourtant toujours fragile, jamais à l’abri des tempêtes ni des épreuves, marquée par des défaillances de ses membres. Nous en sommes marqués aujourd’hui, en ces périodes de graves turbulences qu’il n’est plus nécessaire de commenter. Redisons seulement notre volonté commune à tous, prêtres et laïcs, de mettre un terme aux abus dénoncés, abus d’autorité, abus spirituels ou abus sexuels. Sans nous contenter de belles paroles, mais en agissant, en rendant justice aux victimes. Et au-delà, en instaurant de nouveaux comportements dans l’Église. Si la défiance s’est installée, prenons alors les moyens de restaurer la confiance.

Tendre l'oreille et ouvrir les yeux

En cette Pentecôte, la question posée nous conduit sans doute plus loin qu’à la seule réforme de l’Église. Car notre foi est en cause. Le temps n’est-il pas venu, au cœur même de ces tempêtes, de prendre les choses avec mesure, de faire le point pour continuer d’avancer et trouver un nouvel élan dans la foi ? Sans nier les horreurs entendues, essayons de retrouver le « cœur du cœur » au-delà de ces horreurs Notre Église a toujours mission de faire découvrir l’amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ. Ce message peut-il être entendu ou redécouvert autrement que dans le silence, le calme et la patience ?

Des signes dans notre paroisse

L’Église, c’est déjà notre paroisse, petite barque ballottée elle aussi par des flots parfois agités. Elle nous est donnée pour nous porter vers le Seigneur. Elle est aussi confiée à notre responsabilité commune, prêtres et laïcs. Malgré ses limites, sachons voir quelles belles choses s’y vivent, souvent discrètement. En fin d’année, groupes ou équipes feront le bilan du chemin parcouru au cours de ces mois. Que d’occasions de rendre grâce ! Pour ma part, je porte à votre attention quelques signes de la vitalité de notre communauté paroissiale. Lumières sur notre route au mois de juin, qu’ils prennent bien place dans notre prière : entrée en catéchuménat de deux adultes, confirmation d’une jeune adulte, baptême de plusieurs enfants et mes 50 ans de prêtrise le 30 juin. Je vous y convie de tout cœur.

P. Gilles Priou

> Agenda


Voir l'agenda

> Actualités récentes

Ouverture des églises : un souhait enfin réalisé !

Sainte-Anne : le samedi après-midi À Sainte-Anne, Annick Campion assure une permanence toutes les trois semaines pour l’ouverture de l’église le samedi après-midi. C’est un peu la mémoire de ce quartier et de l’église en particulier. Depuis quelque temps, en effet, une petite équipe s’est constituée pour ouvrir l’église Sainte-Anne le samedi après-midi de 15 [...]

!! Nouvelle rubrique : la Mission Universelle !!

L’avez-vous remarqué ? Une nouvelle rubrique est désormais présente sur le site dans le bandeau gris tout en bas de chaque page, la Mission Universelle. Vous y trouverez dès à présent … la présentation de la mission « des éveilleurs » au sein de la paroisse, à l’écoute de la vie des Églises du monde entier ; [...]

Echos des célébrations de Pâques : Semaine Sainte

La paroisse remercie chaleureusement toutes les personnes qui ont préparé et animé les célébrations de la semaine sainte : la fête du dimanche des Rameaux à Sainte Anne ; la célébration de la Cène le jeudi Saint à Sainte Anne ; le chemin de croix le Vendredi Saint à Sainte Anne ; la célébration de la Passion le Vendredi Saint à [...]

> Témoignages

Témoignage d’une catéchiste

« C’était dans l’ordre des choses d’accepter la mission de catéchiste, en particulier pour préparer les enfants à la première des communions ! Mon plus grand désir ? Que les enfants aient une vraie connaissance des enseignements de l’Église, pour qu’ils puissent vivre une véritable relation d’amour avec Dieu. Je constate chaque année une grande [...]

> La question du mois

Pourquoi le mois de Mai est le mois de Marie ?

La dédicace d’un mois à une dévotion particulière est une forme de piété populaire dont on ne trouve guère l’usage avant le XVIIIe siècle. Depuis le 10 février 1638, la France est officiellement consacrée à la Sainte Vierge, suite au vœu prononcé par le roi Louis XIII. Le «mois de Marie» est le plus ancien des mois consacrés. Dans l’Antiquité, mai est considéré comme défavorable au mariage et c’est pour cette raison qu’il aurait été choisi comme période pour célébrer la Sainte Vierge. Le mois de mai nous invite à nous rapprocher de Marie pour la prier, la chanter et nous confier à sa médiation.