> Informations

Agissons ensemble pour prendre soin les uns des autres !

C'est l'intention qui doit nous animer pendant les semaines à venir ! Et tout particulièrement pendant cette période de nouveau...
Read More

Ouvertures des Églises

Bonne nouvelle! Pendant le confinement, nos églises restent accessibles. Pour toute cette période les horaires d’ouvertures sont les suivantes :...
Read More

La mission de l’église continue

La plate-forme nationale d’offrande de quête en ligne est rétablie. En cette nouvelle période de confinement, il est offert aux...
Read More

Restez en contact avec la paroisse

Gardons le lien ! Pour recevoir les informations et les témoignages de l’attention que nous portons les uns aux autres,...
Read More

Horaires de messes pour les semaines à venir

Tenant compte des dernières annonces gouvernementales et la mise en place d'un couvre-feu à partir de 18H, les messes du samedi seront célébrées à 16H30 en l'église Sainte Anne.

Les horaires de messes sur notre paroisse sont les suivantes : 

  • Samedi, 16H30, Ste Anne
  • Dimanche, 10H30, St Clair et Ste Anne
  • Mardi, 9H, St-Clair
  • Jeudi, 9H, St Clair
  • Vendredi, 9H, Ste Anne
Ces horaires sont applicables jusqu'à fin Janvier 2021.
Cependant, elles peuvent évoluer en fonction de la situation sanitaire. Restez informé et diffusez l'information autour de vous!

> Edito du mois

Message de Noël de mgr Laurent Percerou

Les sociologues, politologues, journalistes et économistes disent que nos sociétés occidentales ont peur : peur de la pandémie qui n’en finit pas avec son cortège de contraintes sanitaires, de difficultés économiques et sociales, d’incertitudes sur l’avenir… Peur du terrorisme… Du réchauffement climatique… C’est dans ce climat très particulier que nous fêtons Noël. Cette fête sera-t-elle [...]

> Actualités récentes

Le Dimanche de la Parole de Dieu

Le Pape François, dans sa Lettre apostolique (2019), nous redit l’importance de la Parole de Dieu. « J’établis donc que le IIIe Dimanche du temps ordinaire soit consacré à la célébration, à la réflexion et à la proclamation de la Parole de Dieu. » Ce dimanche de la Parole de Dieu viendra ainsi se situer à un moment [...]

Semaine pour l’unité des chrétiens

Comme chaque année, entre les 18 et 25 janvier, les chrétiens sont invités à participer à un chemin de prière pour l’unité. Sollicité conjointement par le Conseil Pontifical pour la promotion de l’Unité des chrétiens et par la Commission Foi et Constitution du Conseil Œcuménique des Églises, un pays est chargé de préparer un ensemble [...]

> Témoignages

Retour sur la collecte de vêtements

COLLECTE DE VÊTEMENTS EN BON ÉTAT, ET AUTRES ARTICLES, SAMEDI 19 DÉCEMBRE Une belle mobilisation de toute la communauté pour répondre à l’appel de La fraternité Protestante ! En deux heures de temps, la grande salle de la maison paroissiale St Clair s’est remplie de colis, valises, sacs de vêtements, chaussures, foulards, chapeaux etc… qui [...]

Veillée de Noël

Dans le respect des règles sanitaires, pour le bien de tous, ce fut « Noël quand même”! L’assemblée n’était pas trop nombreuse mais assez nombreuse tout de même pour que les distances n’enlèvent pas la chaleur entre nous. Nous avons dû fêter Noël autrement. Plus de sobriété, plus de solidarité et plus d’intériorité. Le caractère étonnant [...]

> Le saviez-vous ?

L’attention aux autres est au cœur de l’annonce du Salut

Chez l’évangéliste Luc, Jésus inaugure sa vie publique par une lecture du prophète Isaïe : « L’Esprit du Seigneur est sur moi, parce qu’il m’a conféré l’onction, pour annoncer la bonne nouvelle aux pauvres. Il m’a envoyé proclamer aux captifs la libération et aux aveugles le retour à la vue, renvoyer les opprimés en liberté […] » (Lc 4, 18-19). Jésus éprouve de l’intérêt et de la compassion pour chacun de ceux qui, souffrant physiquement et moralement, s’adresse à lui, par un geste, un appel, un regard.  Quelles que soient les préventions de son entourage, les dialogues qu’il engage bouleversent fondamentalement l’être « blessé » qui est comme sauvé par cet échange[1]. La parole s’accompagne souvent du toucher[2] et c’est une proximité confiante, presque tendre, qu’exprime l’individu abîmé qui discerne en Jésus une immense capacité d’attention et une puissance de salut[3]. En retour, Jésus se laisse toucher, touche à son tour et c’est en s’approchant de chacun qu’il le guérit. On pourrait aussi évoquer les regards de Jésus qui en déroutent plus d’un[4] ; il prend soin de chacun face à face. Qu’on les lui amène à travers la foule ou qu’il se rende chez eux, Jésus prend soin d’êtres que la maladie, le handicap, l’exclusion ont isolés, coupés de la société, reclus dans leur lit. Quand il relève ceux qui sont couchés, il leur rend la possibilité de redevenir des acteurs de leur vie et de la société. L’action de Jésus ne se borne jamais à la guérison physique. Celle-ci n’a pas lieu sans que sa confiance n’ait permis à la femme ou à l’homme affaiblis de franchir tous les obstacles pour le rencontrer. En retour, le « miraculé » reconnu et relevé ne peut plus vivre comme avant : « Celui qui m’a rendu la santé, c’est lui qui m’a dit : « Prends ton grabat et marche »[5].  Il s’agit de vivre maintenant en fonction du don reçu. La rencontre avec Jésus est une transformation. Combien de dialogues - guérisons se concluent sur un envoi, une mise en mouvement ? L’échange si personnel entre Jésus et la Samaritaine[6] ne cache rien de l’histoire bancale de cette femme, mais elle la transforme en force de vie. Quand elle arrive aux abords du puits avec ses certitudes limitées, elle est d’abord étonnée que cet homme lui parle comme à une personne normale ; au fur et à mesure qu’elle se convainc qu’il peut la guérir de sa souffrance, son esprit s’ouvre. Mais rien n’est joué avant que Jésus, subtilement, ne l’ait aidée à mettre elle-même des mots sur ce qui encombre sa vie. À cet instant seulement elle peut reconnaitre celui qui lui parle et qui lui permet de devenir elle-même. Cette reconnaissance mutuelle lui donne la force nécessaire pour « refaire sa vie », devenir disciple et en entraîner d’autres à sa suite. C’est aussi l’attention personnelle que lui porte Jésus qui met Zachée en mouvement, pour un changement de vie radical au service de ceux qu’il a en partie spoliés[7]. Les récits de « guérison » qui annoncent la venue du Royaume parmi nous restaurent les personnes abîmées dans leur unité et les met en route à la suite du Christ. Prendre soin les uns des autres nous amène à cheminer à travers les territoires des cabossés de l’existence, des exclus de toutes sortes. Prendre le temps d’une rencontre vraie, exigeante, avec celui que je côtoie, c’est nous permettre à l’un et à l’autre de grandir en humanité. Anne Lemoine
[1] Mt 8, 2-3. 5-9. 13 ; 15, 25-28 ; 20, 20-34 ; Lc 7, 48-50 [2] Mt 9, 20-21 [3] Mc 5, 28-29 ; 6, 56 ; Lc 7, 38 [4] Lc 19, 3-7 [5] Jn 5, 11 [6] Jn 4, 1-30 [7] Lc 19, 8-9