De mars jusqu’à fin juin, la messe du samedi soir (18h30) est à St Clair et celle du dimanche matin (10h30) à Ste Anne.

> L’édito du mois

Le carême « ce n’est pas triste » !

Dans un courrier des lecteurs, un enfant pose la question : « C’est quoi, le Carême ? » Que lui répondre avec des mots qu’il puisse comprendre ? En tous cas, je ne commence pas par parler des efforts ou des sacrifices de Carême !

J’emmène d’abord cet enfant dans l’église de Saint-Thomas à Saint-Herblain, pour regarder avec lui la Croix originale qui orne le choeur de ’église. Regardez-la bien. Elle donne à contempler le mystère de Pâques tout entier. Sous nos yeux, c’est la Passion, bien sûr ! Mais cette Croix est évidée… Notre regard ne s’arrête pas au drame immense de la mort de Jésus. La Croix ne marque pas un point final. On peut «voir au travers» car la Croix du Crucifié annonce déjà le matin de Pâques.

Nous entrons en Carême le jour du Mercredi des Cendres. Dès ce premier jour, nous tendons vers Pâques et nous engageons dans une marche joyeuse pour aller vers Celui qui est notre source : le Christ ! Lui qui a traversé la mort, lui qui est désormais vivant, il nous communique une formidable promesse de vie. Grâce à lui, nous savons que, même marqués par l’épreuve, nos chemins ne sont jamais des impasses. Grâce à lui, nous savons que, bousculé par tant de drames, notre monde n’est pas voué à la perdition, mais promis à un bel avenir! Le Christ ressuscité ouvre des temps nouveaux pour une alliance nouvelle. Il nous donne le gage d’une meilleure communion avec Dieu et nos frères. C’est l’heureuse perspective entrevue dès le Mercredi des Cendres. Alors le Carême ne peut pas être quelque chose de triste !

Vient le moment de parler quand même de pénitence et de conversion. Et aussi d’efforts et de sacrifices. Et pourquoi pas du pardon de Dieu ? En effet, qui n’a pas à se réformer pour mieux accueillir le message du ressuscité ? Chacun cherchera avec lucidité ce qu’il peut faire pour améliorer sa relation avec Dieu et avec ses frères. C’est valable à tout âge ! Et bien sûr, dans la joie !

La paroisse soutiendra notre démarche de foi, lors des messes du dimanche ou des autres célébrations de Carême. Elle proposera des démarches personnelles et communautaires dont ce site donne quelques aperçus. Trois points d’attention pour dynamiser notre effort communautaire : la vie fraternelle, la solidarité avec les moins favorisés et les échanges entre nous. Trois rendez-vous nous sont rappelés : les goûters partagés du 1er dimanche du mois, le pèlerinage paroissial de Ste Anne d’Auray et les rencontres des Équipes fraternelles de foi.

Regardons ces propositions pour saisir les belles opportunités qui nous sont offertes !

Bon et joyeux Carême

Gilles Priou

> Agenda


Voir l'agenda

> Actualités récentes

Équipes fraternelles de Foi

« Convertissez-vous et croyez à la Bonne Nouvelle » En ce début de carême, nous sommes invités à nous réunir en équipe de 6 à 8 personnes autour de la parole de Dieu, en partageant sur l’évangile du dimanche, dans un esprit convivial et fraternel. Nous avons déjà eu la joie de vivre cette expérience en 2017, [...]

Sortie Paroissiale – Dimanche 17 Mars – Sanctuaire de Sainte Anne d’Auray

Ce dimanche 17 mars, tous les paroissiens sont invités à se retrouver à Sainte Anne d’Auray, pour vivre joyeusement un temps de fraternité ! Après le départ en car de Nantes à 8h30, nous célébrerons la messe au sanctuaire, avant de partager un pique-nique que chacun aura apporté. Après le déjeuner, vous pourrez soit vous promener sur le site, soit visionner un [...]

« L’appel décisif » des catéchumènes par Mgr James

Chaque année, des adultes demandent le baptême pour entrer dans la communauté catholique. Après un cheminement de 18 mois à 2 ans, ils ont écrit à l’évêque, Mgr James, pour dire leur désir de marcher à la suite du Christ. Ainsi, l’évêque va les appeler à recevoir les sacrements de l’initiation chrétienne : c’est ce qu’on nomme «l’appel décisif». [...]

> Témoignages

Un nouveau Vicaire Général pour notre diocèse

Le Père Benoît Bertrand ayant été nommé évêque de Mende, le père James a nommé le père Sébastien de Groulard (45 ans), nouveau vicaire général du diocèse de Nantes, aux côtés du père François Renaud. La mission d’un Vicaire général : « Les vicaires généraux secondent l’évêque dans son ministère de communion et de mission, pour l’animation des paroisses et du diocèse. Ce sont [...]

Goûter partagé à Sainte-Anne

Le dimanche 6 janvier dernier, la paroisse proposait de fêter l’Épiphanie autour d’une galette à l’occasion du goûter partagé. Nous nous sommes retrouvés nombreux pour un moment de rencontre formidable, un temps de partage qui permet de se connaître davantage, de s’apprécier. Les amitiés discrètes se renforcent autour d’un jeu, d’un verre ou d’une part [...]

> La question du mois

Pourquoi disons-nous : « amen» ?

Le concile Vatican II a insisté sur le caractère communautaire de la liturgie et la nécessité de la «participation pleine, consciente et active» de tous au mystère célébré. Le prêtre qui préside la célébration prononce, au nom de tous, les prières adressées à Dieu et devant être ratifiées par toute l’assemblée. Le mot hébreu «amen,» permet de ratifier, d’approuver, d’adhérer à ce qui vient d’être dit. Il acclame et proclame notre foi au Seigneur qui nous sauve et nous engage à le suivre.

Source : Michèle Clavier, théologienne