Témoignages de paroissiens

©Anaïk Simon

Préparation d’adultes à la confirmation

Témoignage d’Estelle Trichet

Un de mes « Jean-Baptiste » est le père Gilles. C’est lui qui est venu me chercher après que j’ai chuchoté mon désir d’être confirmée lors de la préparation au baptême de Pauline, notre seconde fille. Il m’a appelée puis est venu ouvrir grand la porte que j’avais entrouverte voilà plusieurs années déjà.

Ne me sentant pas tout à fait à la hauteur de la confirmation et me méprenant aussi sur celle-ci, cela m’était nécessaire.

C’est d’abord le chemin intellectuel et humain pour y parvenir qui m’attirait vers la confirmation. J’avais soif d’apprendre. Une remise à niveau historique et théologique pour encourager et affermir ma foi.

Avec 4 autres confirmands (Aurélie, Joséa, Marion et Tanguy), nous avons été accompagnés par Odile, Bernard et le père Gilles. Grâce à leur enseignement, à leur bienveillance et à leur soutien indéfectible, nous avons cheminé ensemble que ce soit lors de nos rencontres mensuelles ou lors de nos échanges entre elles. Nous avons beaucoup reçu.
Cette préparation a également été ponctuée par deux journées fondamentales avec l’ensemble des confirmands et catéchumènes du diocèse. Nous étions une centaine d’adultes de tout âge, aux parcours très différents et tellement riches. On ne ressort pas indemne de ces groupes de réflexions, de ces rencontres, de ces prières…

Aujourd’hui j’ai également compris l’importance du sacrement en tant que tel. Je suis heureuse et reconnaissante de recevoir bientôt le don de l’esprit Saint.
Compte tenu du contexte sanitaire, la date de notre confirmation a été reportée à deux reprises mais le temps n’est pas long. Cela nous a même peut-être permis d’aller plus loin et plus profond dans notre engagement. Aujourd’hui, je reste dans la joie authentique de l’attente !

Estelle, pleine de reconnaissance.

Préparation à la première communion

Quelle joie de voir les 28 enfants en route vers le sacrement de la Première Communion, accompagnés de leurs parents, participer aux messes du samedi 16 janvier et du dimanche 17 janvier à Sainte Anne.

Cette préparation, qui devait commencer le 1er dimanche de l’Avent, a dû être repoussée pour cause de confinement. Ce deuxième dimanche du temps ordinaire a illustré notre première rencontre : « la première partie de la messe : l’accueil ». Les textes de ce jour nous ont bien aidés dans la présentation de cette étape.
Composée de 3 groupes d’une dizaine d’enfants, notre première étape a d’abord eu lieu en visioconférence par groupe, puis nous nous sommes regroupés en 2 groupes pour les messes. Chaque enfant est reparti avec un livret pour l’aider à cheminer.
Cette épidémie bouscule l’organisation de la paroisse tant dans la transmission de la foi, la préparation des sacrements que dans les célébrations. Nous sommes amenés à nous adapter à chaque rencontre.

Comment bien accueillir parents et enfants avec toutes les mesures sanitaires ?
Nous venons de recevoir l’autorisation pour la prochaine rencontre le dimanche 14 février en présentiel. Comment trouver une place dans l’église pour chacun ?
D’ici là, que peut-il arriver ? Devrons-nous revoir notre préparation ? Serons-nous de nouveau confinés ? Dans tous les cas nous nous attacherons à ce que chaque enfant avance, à son pas, avec les autres, vers la première communion.

Savourons déjà cette première étape que les enfants ont suivie avec sérieux et intérêt en présence de leurs parents.

Sophie Denis – LEME enfance et petite enfance